à la une

Illustration de l'article
Dimanche 16 décembre 2012 | 08h00

Nancy : Free et l'église Saint-Fiacre

L'Agence Nationale des Fréquences (ANFr) chargée de contrôler l'utilisation des fréquences radioélectriques sur le territoire national a réétudié le dossier de l'opérateur Free à Nancy.


Free connait quelques déboires dans la ville de Nancy. Après avoir pris la porte de l'hôtel de police situé boulevard Lobau à Nancy, l'opérateur se heurte régulièrement à des collectifs de riverains. L'expertise de l'ANFr pourrait lui être salutaire.

Le dossier en question concerne l'implantation de quatre antennes relais dans le clocher de l’église Saint-Fiacre. Un autre site avait été proposé à Free, mais contre toute attente l'Agence nationale a pris en main cette affaire afin de rendre son expertise.

L'ANFr possède des bureaux au technopole de Nancy-Brabois qui couvre l’Est de la France, régions Champagne-Ardenne, Lorraine, Alsace et Franche-Comté. L'avis de l'agence sur ce sujet porte sur le niveau des fréquences et les seuils. Elle ne rentre pas dans le débat polémique des effets jugés néfastes pour la santé avancés par des collectifs de riverains, dont le collectif Saint-Vincent à Nancy, et des associations s'opposant aux implantations d'antennes.

Les valeurs relevées entre le 30 octobre et le 16 novembre pour l'église Saint Fiacre sont comprises entre 0,1 et 0,7 v/m. Soit dix fois mois que le seuil d’atypicité.

Source : Est Républicain

Partager cette information

Commentaires

  • Posté le mardi 18 décembre 2012 à 00h01 par Mickael Le seuil maxi autorisé étant de 28v/m. La valeur mesuré par l'ANFR n'est donc pas 10, mais 40 fois inférieur au maximum.

    Répondre