mai 7, 2021

Comment changer facilement de comptable ?

La bonne gestion d’une entreprise demande la prise en compte de nombreuses compétences dont celle du comptable. Cet acteur joue un rôle très important dans la bonne conduite des affaires et l’atteinte des objectifs. Il intervient principalement dans le cadre du respect des obligations financières, sociales et fiscales d’une structure.

Au cœur du développement, le changement de ce personnel, n’est donc pas si facile à réaliser. Il faut tenir compte de certains points importants. Comment alors passer ce cap sans peine ? Cet article répond à toutes vos préoccupations. 

Quelle est la période propice pour changer de comptable ?

À l’instar de tout changement, quitter votre comptable actuel pour engager un autre n’est pas toujours aisé. La gestion de l’exercice comptable d’une structure est assez délicate pour la confier à n’importe qui. Pour réussir donc cette transition, il faut au préalable choisir la meilleure période. 

La loi recommande de changer cet employé trois mois avant la fin de l’exercice en cours. Se conformer à la période a bien des avantages. D’une part, cela sécurise la santé financière de votre entreprise.

D’autre part, cela vous évite d’indemniser le collaborateur dont vous souhaitez vous séparer. 

En effet, en cas de rupture de contrat en plein exercice comptable, l’employeur a l’obligation de payer certaines indemnités. Par ailleurs, comme le préconisent la majorité des experts de la comptabilité, vous pouvez laisser au collaborateur un préavis datant d’un trimestre avant la clôture annuelle.

Il faut informer le comptable de votre projet au plus tard le 30 septembre notamment pour un exercice qui prend fin le 31 décembre. Après cette étape, vous pouvez commencer par chercher un nouveau cabinet comptable.

Soyez à jour vis-à-vis du collaborateur à changer

Avant de quitter votre actuel expert-comptable, vous devez veiller à respecter vos engagements. Vous devez régler tous ses honoraires jusqu’au dernier centime. Cela dénote d’abord de votre crédibilité. Ensuite, cela vous prémunit des différends. Enfin, cette démarche rend effective la fin de votre accord.

Néanmoins, malgré toutes vos précautions, un litige peut survenir. Il est en vérité rare qu’une entreprise mette fin à sa collaboration avec un comptable sans qu’il réclame un dédommagement. Dans ce cas, il faut faire appel au conseil de l’ordre des experts comptables auquel le collaborateur est affilié. L’organe est le seul habilité à gérer le problème dans les meilleurs délais.

Trouvez un nouveau comptable

Si vous avez pris la décision de rompre votre contrat avec votre comptable actuel, c’est bien pour une bonne raison. Il faut par conséquent trouver désormais collaborateur qui correspond à vos attentes. Il est évident que vous avez des choses à reprocher à votre actuel collaborateur. Mais, il est aussi certain que vous ne maitrisez point votre futur collaborateur.

De plus, trouver un comptable à temps vous permet d’échapper à certaines formalités. Pour ce faire, vous pouvez recourir à l’ordre des experts comptables de votre région. Cet organisme est constitué de professionnels qualifiés qui seront en mesure d’offrir des services de qualité.

En outre, vous pouvez aussi comparer les offres de prestations et les honoraires de divers cabinets comptables. Utilisez à cet effet les comparateurs disponibles sur internet. Ainsi, vous ferez le bon choix.

L’insertion du nouveau comptable

Une fois que vous avez choisi votre comptable, vous devez procéder à son insertion dans l’entreprise. Cette démarche consiste dans un premier temps à vous entretenir avec votre nouveau collaborateur. Cela vous aide à évaluer ses compétences ainsi que sa disponibilité à vous servir. 

Par la suite, le nouveau responsable de l’administration financière de votre entreprise doit obligatoirement entrer en contact avec son prédécesseur. Cette rencontre est importante puisqu’elle permettra au nouveau de remettre à l’ancien la lettre de reprise de ses responsabilités.

Cet acte marque le début de la mission du nouvel expert. En contrepartie, le comptable encore en activité doit transférer à son remplaçant tous les documents comptables dont il dispose. Toutefois, il peut aussi les transmettre au dirigeant de l’entreprise.

Cette obligation fait partie du code de déontologie du métier. Son non-respect constitue donc un délit punissable.

Que dit la loi à propos du changement de comptable 

En plus des autres démarches, il est impératif de se référer à la loi avant de changer de comptable. La procédure légale pour se séparer de son expert-comptable est simple. Il faut en réalité rédiger une lettre pour lui stipuler la fin de votre collaboration. 

Le document doit être envoyé sous forme d’une lettre recommandée avec accusé de réception. Dans ce courriel, vous devez notifier votre intention et des dates retenues pour mettre définitivement fin à votre collaboration. 

Outre cela, il faut relire le contrat de votre comptable actuel. Ce document comporte toutes les clauses de votre collaboration compris les conditions de rupture. Vous familiariser à nouveau avec lui est indispensable pour éviter de faire des erreurs. 

De surcroît, cela vous aide à vous préparer pour répondre à d’éventuelles réclamations financières du professionnel. 

Changer de comptable peut paraître a priori complexe. Pourtant la transition peut s’effectuer de manière forte simple en suivant la procédure légale. Il suffit de respecter la période indiquée, de régler les honoraires de votre collaborateur actuel.