septembre 17, 2021

Comment créer une société offshore?

La création d’une société offshore est une solution attrayante pour de nombreux entrepreneurs. Il peut donc s’agir d’un moyen de protéger leurs actifs tout en restant rentable lorsqu’ils font des affaires à l’étranger.

En plus de bénéficier d’avantages fiscaux plus importants, ces sociétés gagnent en importance, car elles offrent de bonnes conditions de croissance sur la scène internationale.

Si vous souhaitez investir à l’étranger, il est essentiel de connaître la façon d’ouvrir une entreprise non résidente pour vous assurer de bons résultats.

Création de sociétés offshore : étapes à suivre

Les sociétés offshores sont créées dans le but de préserver le secret des opérations, des données sur les partenaires et les propriétaires. Elles permettent également aux propriétaires de bénéficier de plusieurs avantages fiscaux. 

Ainsi, les entrepreneurs qui souhaitent améliorer leurs résultats sans être soumis à des taxes élevées y ont recours.

Et ce, en se rapprochant de ces pays qui favorisent de telles conditions. Après avoir compris ce qu’est ce type de société et ses principaux avantages, sachez que pour créer une société étrangère dans les paradis fiscaux, vous devez d’abord définir vos objectifs. 

Bien choisir le pays

En premier, le fonctionnement de la législation fiscale et la manière dont les impôts sont prélevés sur les opérations financières et les revenus sont importants. La protection du secret des affaires et de la vie privée doit également être analysée. Un autre facteur important concernant le pays à choisir est le montant du capital minimum autorisé et libéré pour ouvrir une société. 

En outre, il est important de vérifier le nombre d’administrateurs requis et s’il existe une possibilité d’avoir des administrateurs résidant en dehors du territoire.

La législation bancaire, la liberté de change et la protection de la confidentialité des affaires et des investissements réalisés ne peuvent être laissées de côté lors de l’évaluation. Les limites de la responsabilité des associés et des actionnaires doivent également être prises en compte dans cette analyse. 

Avoir un conseiller résidant dans le pays concerné

Afin d’ouvrir une société étrangère, il est conseillé d’avoir l’aide d’un agent spécialisé dans ce type de prestation et reconnu dans le pays choisi. Vous pourriez notamment choisir Hong-Kong pour ensuite créer votre entité en Chine.

Cette personne sera chargée d’enregistrer la nouvelle société en vertu de la législation locale. C’est également l’agent qui fournira des conseils sur les types de sociétés disponibles dans le pays choisi et sur les documents requis pour ouvrir une société.

Où créer une société offshore : Chine? Hong-Kong?

Il est nécessaire de décrire les objectifs et de satisfaire aux exigences légales avant d’ouvrir ce type de société. Il est également essentiel d’analyser soigneusement la réalité et les aspects des paradis fiscaux. 

Les lois fiscales et autres varient en fonction du pays. Selon ce que vous essayez d’accomplir, ces lois peuvent être quelque peu inapplicables, tandis que les lois d’une autre juridiction peuvent être utiles et protéger votre entreprise.

Examinez correctement ces lois fiscales. La connaissance des obligations et des garanties de votre entreprise vous aidera à décider où et comment constituer votre société. 

Les juridictions les plus couramment utilisées pour la création d’une telle société sont : Nevis, Panama, Belize, Chypre, Hong Kong, Royaume-Uni et Seychelles. Dans chaque situation, une analyse a priori doit être effectuée pour déterminer quelle est la meilleure option.