26 septembre 2022

Psychologie et rapports intimes : manifestation et traitement

Personnes malades, anormales ou incomprises, les individus déviants sont des êtres difficiles à comprendre. Avec leurs comportements et entendements qui ne sont pas communs, ils laissent bon nombre de personnes perplexes. Découvrez ici comment cela se manifeste et comment éventuellement y remédier avec un traitement.

Qu’est-ce que la déviance psychologique ?

Lorsque vous abordez le concept dans le sens de la sociologie, il faut noter qu’il s’agit de tout comportement qui ne relève pas de l’éthique de la société. C’est tout acte punissable par la loi, conformément aux normes déjà établies par la communauté. Toutefois, au fil des années, la loi peut évoluer, si bien qu’il peut arriver qu’un acte aujourd’hui reconnu déviant puisse être accepté dans le futur.

Il y a par exemple l’homosexualité qui n’est plus sujet tabou de nos jours alors que par le passé, c’était un des plus criards. Parlant de sexualité, plusieurs cas de déviance sont observés dans ce sens dans la société. La perversité des agresseurs sexuels est un des exemples palpables. Selon des études, les principaux acteurs de ces actes seraient des personnes atteintes de diverses pathologies psychologiques.

Ils pensent autrement que ce que les limites du lien entre les humains demandent sur le plan sexuel. Toutefois, selon les exigences des lois, tout rapport entre deux personnes doit impliquer un consentement des deux parties. Aucun d’entre les deux ne doit être obligé pour tirer profit. Au cas contraire, des sanctions seront prises.

Les déviances et la loi

La déviance est punie par des sanctions sociales comme des peines d’emprisonnement, des amendes ou même une exclusion définitive de la communauté. Toutefois, on prend en compte l’âge et le comportement avant d’envoyer en prison, en asile de fou ou en maison de correction. Il est à noter que la peine de mort par exemple a été abolie depuis quelques années.

Quels traitements médicaux thérapeutiques pour les déviants psychologiques ?

Les acteurs principaux des déviances psychologiques en société ont souvent besoin d’un suivi médical et social important. Cependant, un traitement spécifique est demandé pour chaque patient, car différentes raisons poussent chaque individu à agir de la sorte. Il se pourrait que la personne soit malade ou qu’elle y soit obligée à cause d’une différence avec laquelle elle a grandi.

C’est le cas par exemple des personnes qui souffrent de transvestisme. Sur le plan des agressions sexuelles, les patients paraphiliques ne sont pas pris en charge de la même façon que ceux qui ne le sont pas.

La thérapie

Pour commencer, un diagnostic pour savoir si le patient souffre d’une paraphilie ou non est important. Ensuite, il faut noter qu’une psychothérapie cognitive et comportementale devra être faite. Ce sont des séances qui pourraient se passer soit avec l’individu uniquement ou avec les membres de sa famille selon l’âge.

Ces séances d’échange sont faites pour améliorer les rapports de l’individu avec la société et sa réinsertion dans celle-ci. Pour les cas les plus critiques comme ceux des auteurs de viols, un traitement plus spécifique est demandé.

En effet, le concerné doit pouvoir comprendre qu’il a violenté et agressé sexuellement la victime.

Traitement médical

Un traitement pharmacologique est possible dans certains cas. Ainsi, des médicaments pour réduire les pulsions et l’envie sexuelle sont prescrits. Bien entendu toute une catégorie de produits pour adultes peuvent permettre aussi de gérer de telles pulsions.

Dans tous les cas, cela tient compte du niveau d’intensité de désir et de l’état psychologique de l’individu. Il prend en compte le fait que l’individu soit à sa première intervention ou non. Les médicaments généralement prescrits sont des antidépresseurs ou des traitements hormonaux.

En somme, un patient déviant est une personne qui a des comportements qui vont à l’encontre de certaines restrictions. Toutefois, il doit recevoir des traitements médicaux psychologiques en vue d’un suivi et une réinsertion éventuelle dans la société.  

A propos de l'auteur