3 février 2023

Qu’est-ce qui différencie le web 3 du web 2 ?

Internet est en pleine révolution actuellement depuis l’avènement du web 3 en 2014. Cette nouvelle version du web se veut la plus juste et la plus performante dans la gestion des interactions sur le web. Ainsi donc, elle se démarque de la version précédente qu’est le web 2, sous plusieurs angles. Cet article vous présente ce qui différencie le web 3 du web 2.

Le web 3 offre un réseau décentralisé et indépendant

La décentralisation des échanges sur le web est le point majeur de la révolution qu’apporte le web 3. En effet, le web 2 offrait aux internautes un réseau centralisé sur lequel ces derniers n’ont aucun contrôle. Ledit réseau est exclusivement contrôlé par les grandes entités du web comme :

  • Google,

  • Facebook,

  • Apple,

  • Amazone, etc.

Les activités des internautes étant relayées par les serveurs de ces entreprises, ces dernières avaient la possibilité de disposer de leurs données.

Aujourd’hui avec le web 3, plus rien n’est pareil. Désormais, c’est un réseau distribué basé sur la technologie de la blockchain qui a le contrôle des activités et fichiers sur internet. C’est en effet un réseau d’ordinateurs connectés entre eux qui offre une expérience web indépendante des grandes structures.

Comme avantages de cette révolution, nous avons la facilité des interactions et un niveau de sécurité plus rassurant des données personnelles. Voilà l’un des premiers avantages du web 3 par rapport au web 2. Plus d’informations sur le Web 3 sur ce blog.

Une expérience web plus libre et sans algorithme

Depuis l’avènement du web 2 en 2004, on observe de plus en plus de censure sur le web. Facebook en est la parfaite illustration. En effet, ces grandes entreprises avaient le pouvoir de faire une sélection des contenus publiés par l’intermédiaire de leurs serveurs.

Ils se servaient non seulement des données des utilisateurs, mais ils procédaient aussi à la censure grâce à des milliers d’algorithmes.

Avec le web 3, on assiste à de moins en moins de censure pour plusieurs raisons. Dans un premier temps, le contrôle n’est plus laissé à la charge des algorithmes. Les décisions de censure sont prises par un collège d’experts de l’Organisation Autonome Décentralisée (DAO).

Aussi, la censure n’est plus une décision unilatérale comme celle constatée autrefois. Le web est donc par-dessus tout un système très résistant à la censure, contrairement au web 2. Le web 3 offre ainsi aux utilisateurs une meilleure expérience et une liberté dans la communication.

Le web 3 se repose exclusivement sur des smart contract

Contrairement au web 2 qui se sert des serveurs des grandes entreprises, le web 3 est un système ou une combinaison de codes en open source. Il offre ainsi la possibilité d’être corrigé et amélioré sans l’approbation des géants du web comme Microsoft.

En outre, les données stockées sur le web sont accessibles à tout le monde sans autorisation préalable. Les internautes ont donc la liberté de publier, d’avoir accès aux applications du réseau et de partager des fichiers via le web sans intermédiaires et sans autorisation des grandes organisations.

Un avantage considérable quand on établit la comparaison avec le web 2.

A propos de l'auteur