1 décembre 2022

L’essentiel à savoir pour bien choisir son assurance habitation

assurance habitation

Vous venez d’acheter ou de louer un bien immobilier ? C’est bien beau. Mais, il est important de souscrire à un contrat d’assurance habitation qui pourra protéger au mieux votre logement des dommages causés en cas de sinistre. Pour cela, il est essentiel que le contrat soit adapté et réponde correctement aux attentes et besoins du client en matière de garanties et de budget. Ce guide est conçu pour vous aider à choisir la bonne police d’assurance habitation.

assurance habitation

Déterminer le nombre de pièces ainsi que la surface du logement à assurer

Selon que vous vivez dans un studio ou dans une grande maison, les choix d’assurance habitation ne seront pas les mêmes. Pour que les compagnies d’assurance calculent correctement votre devis d’assurance habitation, vous devez leur indiquer les caractéristiques de votre logement.

Étant donné que le nombre de pièces est la caractéristique la plus importante, il est important que le calcul soit bien fait. Pour ce faire, vous devez demander à votre compagnie d’assurance comment il procède dans ses calculs. D’une compagnie d’assurance à une autre, toute surface supérieure à 7 m² ou 9 m² est considérée comme une pièce.

Par ailleurs, il convient de mentionner que certains organismes d’assurance (assurance entreprise) considèrent une pièce de plus de 40 mètres carrés comme deux pièces.

Pour d’autres compagnies d’assurance, cette limite se situe à partir de 30 mètres carrés. De plus, vous devez savoir que les cuisines, les salles de bains, les couloirs, les toilettes et les terrasses ne sont pas inclus dans le décompte des pièces à assurer. À l’inverse, les mezzanines et les combles rénovés peuvent être assurés.

Les polices d’assurance peuvent aussi être différentes, selon que vous êtes propriétaire ou locataire, étudiant ou professionnel. Considérez donc votre statut pour choisir une assurance qui sera adaptée.

Estimez précisément la valeur de vos biens

Évaluez vos biens au plus juste avant de souscrire une assurance habitation. Par exemple, si vous achetez une maison, vous pouvez faire référence au prix d’achat comme étant la valeur de votre propriété. Aussi, si le bien a fait l’objet de travaux de rénovation ou d’embellissement, pensez à une éventuelle valorisation. À l’inverse, si le bien a beaucoup vieilli depuis que vous l’avez acheté, il se peut qu’il ait perdu une partie de sa valeur.

Une estimation est donc importante, car l’assurance habitation ne couvre qu’à hauteur de la valeur déclarée en cas de sinistre.

Ensuite, vous devez déterminer la valeur des biens meubles à assurer. Si votre maison se compose principalement de meubles bas de gamme, vous n’avez pas besoin de demander une couverture trop élevée. D’un autre côté, si votre maison contient beaucoup d’objets de valeur (vieux meubles, œuvres d’art, gadgets technologiques coûteux), ne sous-estimez pas leur valeur et préférez une couverture importante.

Pour cela, prenez le soin de réunir les factures, reçus et quittances que vous avez et conservez-les précieusement, idéalement photocopiés ou scannés. Ainsi, vous pouvez présenter ces preuves en cas de dommage. Sachez que vous devriez surévaluer votre bien et payer un peu plus cher l’assurance habitation pour être bien protégé en cas de sinistre. Attention tout de même à ne pas trop surévaluer ce montant. La cotisation peut augmenter.

Vérifiez les garanties proposées par votre assureur

L’assurance habitation devrait fournir des couvertures de base incluses dans la plupart des polices, au moins pour les couvertures suivantes :

  • Garantie incendie qui peut éventuellement être mise à niveau pour inclure une couverture des dommages électriques et ceux causés par la fumée ;
  • Couverture contre le vol et le vandalisme ;
  • Une garantie bris de glace qui couvre toutes les fenêtres, mais peut aussi couvrir les balcons, les miroirs, etc. ;
  • Une garantie contre les dégâts des eaux qui doit inclure les dommages causés par les inondations et les infiltrations d’eau.

Il y a aussi la protection contre les tempêtes et les intempéries qui protège votre logement. Elle est vraiment utile si vous vivez dans une région où les changements météorologiques sont fréquents (tempêtes, inondations). En effet, ces phénomènes naturels peuvent causer de sérieux problèmes à votre propriété.

Souscrire une bonne assurance peut donc servir à traverser ces expériences avec quiétude.

Selon vos besoins, vous pouvez ajouter de nombreuses autres options à ces garanties comme vous pouvez aussi retirer certains points pour créer un contrat parfaitement adapté à votre situation.

Faites attention aux garanties que l’assureur ne couvre pas

En dehors des garanties couvertes, les polices d’assurance énumèrent aussi les événements spécifiques qui ne sont pas couverts. Cela comprend généralement :

  • La participation à des sports dangereux,
  • Les blessures causées par des animaux jugés dangereux,
  • Les blessures physiques intentionnelles.

Les compagnies d’assurance peuvent également ne pas vouloir couvrir le risque d’inondation si vous vivez près d’une rivière, d’un fleuve ou d’une zone à risque.

Selon votre situation, vous pouvez demander une extension de couverture contre des primes supplémentaires si votre police ne couvre pas certains risques importants pour vous.

Vérifiez le temps d’attente (délai de carence)

Pour éviter les fraudes et arnaques, les compagnies d’assurance peuvent fixer un délai d’attente entre la signature d’une nouvelle police et sa date d’entrée en vigueur. Par conséquent, la période d’attente est la période au début du contrat, pendant laquelle la garantie ne s’applique pas même en cas de dommage.

Par exemple, une période de latence de 30 jours signifie qu’aucune indemnité ne sera versée pendant le premier mois. Toutefois, sachez qu’un délai de carence trop long peut être un inconvénient si vous n’avez pas assez de ressources financières pour réparer les dommages.

Il est donc important de vérifier ce point de même que les franchises et primes avant de signer le contrat d’assurance.

Comparez maintenant les différentes offres d’assurance habitation

Une fois que vous avez considéré ces différents points et créé un inventaire de votre habitation, des éléments que vous souhaitez assurer, des garanties et options de garantie que vous souhaitez demander, il ne vous reste plus qu’à comparer les offres d’assurance.

Pour cela, nous vous conseillons de mettre en concurrence différentes compagnies d’assurance afin de choisir parmi les offres les plus intéressantes. Vous pouvez même créer votre devis en ligne, ce qui vous fait gagner du temps.

Contactez un courtier d’assurance indépendant

Il faut avouer que les démarches citées ci-dessus sont un peu chronophages, et parfois elles ne garantissent pas de bons choix. Si vous hésitez ou n’avez pas le temps pour toutes ces démarches, n’hésitez pas à en parler à un courtier d’assurance.

Son travail consiste à vous aider à choisir le contrat qui correspond le mieux à vos attentes et à vos besoins, notamment d’un point de vue budgétaire.

Il sélectionne et compare plusieurs compagnies d’assurance qui peuvent vous satisfaire. De plus, recourir à des courtiers indépendants facilite le traitement des contrats. En effet, ces derniers sont plus faciles à joindre par téléphone ou par mail.

A propos de l'auteur